• Accueil
  • /
  • Blog
  • /
  • Comment augmenter son bien-être grâce à l’échelle émotionnelle ?

Comment augmenter son bien-être grâce à l’échelle émotionnelle ?

juin 11, 2020

En tant que personne hypersensible, vous êtes souvent embarqué(e) dans des tempêtes émotionnelles qui vous laissent totalement démuni(e). Vous vous sentez désarmé(e), avec le sentiment de n’avoir aucun pouvoir sur vos émotions.

Dans cet article, je vais vous partager une technique qui aide à se sentir mieux et que j’applique quand il m’arrive d’être d’humeur maussade (et oui, ça arrive aussi aux psychologues !).

J’ai découvert cet outil dans l’ouvrage “Demandez et vous recevrez” d’Esther et Jerry Hicks, sur la loi d’attraction. Ces derniers ont établi une liste d’émotions qu’ils ont classées par niveau vibratoire, du niveau le plus élevé (1) au plus bas (22).

L’idée des auteurs est que lorsqu’on vibre sur une certaine fréquence, on attire à soi tout ce qui vibre sur la même fréquence que nous. Donc vous imaginez aisément que si êtes sur une fréquence basse (découragement, peur, insécurité, jalousie, colère etc), vous attirez des situations et des personnes qui sont sur cette même fréquence vibratoire que vous. Inversement, quand on vibre sur une fréquence haute  (joie, espérance, optimisme…), on attire des fréquences vibratoires positives, générant ainsi un cercle vertueux. L’objectif est donc de rester dans des niveaux vibratoires élevés.

Cet outil porte le nom “d’échelle émotionnelle” et se compose au total de 22 barreaux dans l’ordre ci-dessous :

Si vous vous situez sur l’échelle entre 1 et 7, vous êtes dans une spirale ascendante (bien-être) alors que de 8 à 22, vous êtes dans une spirale descendante (inconfort, mal-être).

Pas de panique ni de culpabilité toutefois si vous êtes dans des fréquences vibratoires basses. L’objectif est de remonter progressivement l’échelle à votre rythme. Je vous explique comment…

Comment utiliser cette échelle ?

Etape 1 : se situer sur un barreau de l’échelle

La première étape est d’identifier à quel niveau de l’échelle vous vous situez. Le « Je ne me sens pas bien »… est trop imprécis. Il est nécessaire d’affiner votre ressenti. Autrement dit, de quel genre de “pas bien” parlez-vous ? Il est très important de savoir ce que l’on ressent pour pouvoir se situer sur l’échelle émotionnelle. Ne vous comparez pas à un proche ou un ami car en tant qu’hypersensible, vous êtes câblés différemment et ressentez donc les choses différemment des autres. Donc posez-vous la question : « Qu’est-ce que je ressens moi maintenant face à cette situation ou à cette personne ? ».

Par exemple, “Je me sens déprimé et triste” vous situe sur le barreau 22 !!! Et si vous avez du mal à identifier ce que vous ressentez, allez-y par tâtonnement depuis les extrêmes… Plutôt joie ? Ou plutôt tristesse ? De cette façon, vous verrez de quel côté penche la balance. Puis continuez et affinez jusqu’à trouver votre barreau.

Étape 2 : Remonter doucement l’échelle

Dès que vous avez pu vous situer sur l’échelle des émotions, la seconde étape consiste à trouver une pensée qui permet de focaliser sur l’émotion supérieure. La plupart du temps, il s’agira d’émotions qui se situent sur le ou les barreaux, juste au-dessus. Dites-les de vive voix ou notez-le par écrit, cela vous permettra d’y voir plus clair. Ne cherchez pas à remonter trop de barreau en une seule fois.

Illustration:

Premier jour:

Je me situe sur le barreau 22 – Chagrin, dépression, désespoir

Mes pensées :

“Je me sens déprimé, fatigué et triste” (22 – Dépression, désespoir, chagrin)

“Je me sens vraiment seul pour gérer ça” (21 – Insécurité)

“Les autres arrivent à gérer la fatigue et pas moi” (21 – Culpabilité)

“J’en ai vraiment marre, je veux qu’on me foute paix ” (17 – Colère)

Deuxième jour:

Je me situe sur le barreau 17 – Colère

Mes pensées :

“Ras le bol, j’ai besoin de me reposer maintenant” (17 – Colère)

” Je suis à bout !!!” (16 – Découragement)

Troisième jour:

Je me situe sur le barreau 16 – Découragement

Mes pensées :

” Comment je vais faire pour avancer sur tous mes projets ?” (14 – Souci)”

Je pensais vraiment pouvoir me donner à fond dans toutes mes activités !!!” (12 – Déception)

Et ainsi de suite, vous remontez dans l’échelle des émotions. Ces pensées vont naturellement vous faire progresser émotionnellement. Même si tout n’est pas encore tout rose, dites-vous que vous allez dans le bon sens. Le processus peut prendre plus ou moins de temps mais peu importe, acceptez d’être ok avec ça. Chacun va à son propre rythme.

Et vous ? quelles sont vos astuces pour vous sentir mieux lorsque votre moral est en chute libre ? N’hésitez pas à les partager dans les commentaires.

Avec toute ma gratitude.

__CONFIG_group_edit__{}__CONFIG_group_edit__
__CONFIG_local_colors__{"colors":{"635a9":"Accent Color","cd03b":"Border"},"gradients":{}}__CONFIG_local_colors__

Prêt(e) pour une session coaching gratuite de 30 minutes ?

Cette session est réservée aux personnes qui sont prêtes à investir sur elles,

Elle a pour but d'éclaircir votre vision et voir comment je peux vous aider.

Articles récents

La méthode de l’alphabet ou comment s’endormir facilement quand on rumine tout le temps

Ce qu’on ne vous a jamais appris : COMMENT APAISER SON MENTAL DE 80% EN 3 MINUTES CHRONO

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>